Page 14 - Extrait

Basic HTML Version

François C. Trétarre
15
3.
Élections et démocratie
La réalisation d’un manuel dont le but est d’aider et d’accompagner les candidats à
des élections implique de traiter la question fondamentale du système politique dans
lequel ces élections interviennent.
Une démocratie est un système politique dans lequel le peuple est souverain et
détient le pouvoir collectivement. Aujourd’hui, les démocraties ne peuvent se
permettre, au regard de leur taille imposante, une souveraineté directe dans laquelle
les citoyens prendraient sans médiation les décisions. Les régimes démocratiques
sont représentatifs. Le peuple y exprime sa volonté en choisissant des élus qui le
représentent. Les élections constituent le cœur des démocraties actuelles.
Le vote est un droit et un devoir pour les citoyens. Il garantit le bon fonctionnement
du système politique, à partir du moment où tous les électeurs sont suffisamment
bien informés pour comprendre les enjeux et les conditions de la compétition. On
assiste cependant aujourd’hui à une surinformation des votants par la multiplication
des moyens de communication ainsi qu’à un déplacement du discours politique : la
presse commente en effet souvent plus les résultats des sondages que les programmes
des candidats. Ces programmes politiques se fondent davantage sur les résultats
des enquêtes d’opinion que sur les changements dont ont besoin les localités. Les
citoyens, généralement peu intéressés par les discours politiques, préfèrent se fier aux
résumés des journaux. Ces derniers ont parfois tendance à retransmettre surtout les
événements qui entourent les discours plutôt que leur contenu. Les médias, cherchant
à accroître leur audience, préfèrent couvrir ce qui passionne les électeurs plutôt que
diffuser les grandes lignes du programme des candidats.
Outre le fait que la sincérité des scrutins doit être respectée en empêchant ou
réduisant à son minimum la fraude électorale, une autre condition pour garantir une
réelle démocratie concerne l’accès aux électeurs. Pour que les compétiteurs restent
sur un pied d’égalité, la communication vers les citoyens doit demeurer identique pour
tous les candidats.
Pourtant, les compétences inhérentes à un bon élu s’avèrent souvent distinctes de
celles utilisées pour remporter une campagne électorale. Les candidats n’ont pas tous