Page 19 - Extrait

Basic HTML Version

INTRODUCTION
20
a participation à une campagne électorale ne devrait jamais s’improviser. Les
enjeux associés s’avèrent déterminants pour le candidat comme pour l’équipe
qui l’accompagne. Un participant doit toujours avoir présent à l’esprit deux
notions clés : anticipation et compétition.
Le premier facteur qui limite les possibilités d’un candidat est le temps. C’est pourquoi
il convient de le maîtriser au mieux. Chaque instant compte et doit en conséquence
être mis à profit. Plus il démarre tôt son projet, plus il acquiert en compétitivité et
maximise ses chances de succès. Une candidature ne commence pas le premier jour de
la campagne officielle. À cette date, le candidat, idéalement, a déjà préparé et mobilisé
bien des éléments employés plus tard, tout au long de la compétition.
Compétition, seconde notion que le candidat a pour obligation de ne jamais sous-
estimer. Quelle que soit la taille de la circonscription électorale et le nombre d’électeurs,
elle se révèle dure. Ce n’est jamais une compétition passive et purement rationnelle
mais bien, à l’échelon électoral, un affrontement intensif. Le compétiteur ne minimise
jamais la capacité de nuisance de rivaux déterminés ou d’acteurs impliqués. Dans
cette démarche concurrentielle, les possibilités d’erreurs apparaissent nombreuses et
variées.
Face à ces facteurs, le candidat, expérimenté ou non, n’est pour autant pas démuni.
Il ne manque pas de possibilités. Ces dernières sont préexistantes ou élaborées pour
les besoins de la compétition. Afin de mettre en valeur ses points forts et d’aborder
au mieux la campagne, plusieurs procédures et démarches facilitent l’entrée en lice du
candidat, quelles que soient ses ressources initiales.
Il vérifie en premier lieu la pertinence de sa participation : il estime ses chances de
succès, envisage ses investissements, évalue sa situation initiale. Dans un second temps,
le candidat effectue les étapes préliminaires de la phase de préparation de campagne :
il détermine ses objectifs, rassemble les sources d’informations mobilisables, envisage
un projet de précampagne, anticipe les formations qu’il peut suivre.