Page 43 - Extrait

Basic HTML Version

INTRODUCTION
352
L
es actions de communication représentent la majorité des dépenses d’une
campagne électorale. Elles ont pour vocation de faire connaître le candidat,
sa liste et son programme, de lui créer une image, d’informer et de mobiliser
le public. C’est pourquoi un candidat, quelle que soit son expérience, à défaut d’utiliser
la gamme complète des outils de communication à disposition, s’intéresse à chaque
catégorie d’entre eux. Il comprend leur fonctionnement, maîtrise leurs conditions
d’application, connaît les enjeux et les ressources nécessaires. Il ne manque pas de
superviser ceux qui sont instaurés.
À côté des démarches traditionnelles, telles que l’affichage ou les relations avec la
presse, les techniques numériques récentes favorisent l’usage de procédés mobilisant
les réseaux communautaires. Elles s’imposent aujourd’hui pour échanger avec certains
publics.
Afin d’arbitrer en toute connaissance de cause et de sélectionner les actions les plus
pertinentes au regard de sa stratégie comme de son budget, le candidat recherche le
meilleur compromis. La prise de décision s’avère détaillée car la gamme des possibilités
est étendue : relations publiques, marketing de rue, direct, événementiel, en ligne,
communautaire, et publicité média sont à sa disposition.