Page 51 - Extrait

Basic HTML Version

CHAPITRE 6
LA GESTION ET L’ORGANISATION DE CAMPAGNE
526
Campagnes électorales
A. Le siège de campagne
La sélection d’un siège de campagne est une démarche importante. L’équipe est censée
y travailler dans de bonnes conditions pour être efficace. Le plus souvent, cet endroit
n’est pas ouvert au public.
Trois principales contraintes interviennent dans le choix d’un siège de campagne. En
premier lieu, celui-ci est utilisé seulement durant une courte durée. Ensuite, il doit
être immédiatement opérationnel sans aucune restriction, dès les premiers jours de
campagne. Enfin, il est matériellement difficile d’en changer par la suite.
La durée de location est souvent problématique car une compétition électorale est par
nature éphémère. Le siège est utilisé lors de la campagne officiellemais peut cependant
être requis auparavant, lors de la phase de préparation. Trouver un espace disponible
aux dates désirées et pour une période aussi courte se révèle difficile. Le local doit
en outre être immédiatement fonctionnel. Cette exigence vise par exemple les lignes
téléphoniques et la connexion Internet. Selon le contexte, les démarches d’installation
peuvent prendre plusieurs semaines voire plusieurs mois. Il est en conséquence
indispensable que tous les outils soient disponibles à temps pour l’équipe. Enfin, la
faible durée de la compétition électorale empêche de changer de locaux. Même s’il
survient une limitation ou un obstacle majeur, tout déplacement s’avère presque
impossible sans nuire au bon déroulé de la campagne.
Les aspects pratiques sont de plusieurs ordres, aucun n’est à négliger. Le premier
concerne l’emplacement. Il impacte les possibilités de fréquentation et donc
d’implication des collaborateurs. Le candidat s’efforce de choisir un endroit central afin
que les volontaires puissent s’y rendre aisément.
Le siège de campagne comporte généralement plusieurs espaces séparés. Leur
nombre et leur configuration dépendent de l’organisation de l’équipe
1
. Le siège est,
par nécessité autant que par nature, compatible avec la structure et le fonctionnement
désirés. En guise d’illustration, une disposition avec des pièces trop éloignées nuit à
la communication interne et entrave la synergie des équipes. À l’inverse, une pièce
centrale peut ne pas correspondre au travail simultané de différentes activités.
1
Voir « L’organisation de l’équipe de campagne », page 548.